L’articulation entre management stratégique et management opérationnel

Management

Il est parfois difficile d’appréhender les concepts de management stratégique et de management opérationnel, la proximité des deux notions peut prêter parfois à une confusion conceptuelle. Pourtant, les deux notions revoient à des univers bien distincts au moins sur le plan organique et fonctionnel.

En effet, le management stratégique est dévolu aux instances supérieures au sein de l’organisation. C’est le sommet hiérarchique qui s’en charge. Le dirigeant entouré de ses cades supérieurs, formant le comité de direction, le directoire ou encore la direction générale, tracent les contours des orientations stratégiques. On parle de stratégie globale “corporate stratégie” ou encore ” business stratégie” ou stratégies de domaine. C’est un management qui engage l’avenir de l’entreprise pour le long terme et nécessite donc un processus décisionnel complexe. Il emprunte une démarche, qu’on qualifie d’ailleurs de stratégique. Celle-ci débute par l’identification des finalités, de la mission, du métier et des valeurs de l’entreprise. Elle se poursuit par le diagnostic de son environnement externe pour détecter les opportunités à saisir et les menaces à contourner.

image

Le diagnostic se poursuit par l’appréciation des ressources de l’entreprise pour en évaluer les forces et les faiblesses. La démarche se termine par la revue des options stratégiques possibles et le choix de celle qui apparait la plus rationnelle et la plus optimale.

A ce stade de la démarche stratégique, apparaît l’interaction et l’articulation avec le management opérationnel qui est appelé à participer au déploiement de la stratégie retenue. La mission est dévolue au mangement intermédiaire qui va déployer son énergie pour communiquer la nouvelle stratégie à ses collaborateurs et subordonnés. De sa capacité à convaincre, à lever les résistances, à aplanir les difficultés dépendra la réussite ou l’échec de la stratégie. Mais la mission du management opérationnel se poursuit de manière permanente. Son rôle de gestion et de coordination consiste à répartir les tâches et les missions, affecter les ressources et veiller à l’optimisation des coûts, sans affecter la qualité. screenshot_113Il doit susciter l’adhésion et l’implication de tous en trouvant le meilleur dosage entre flexibilité et rigueur, intérêt de l’organisation et épanouissement personnel et professionnel de chacun. Le manager opérationnel doit savoir animer et motiver ses équipes, gérer les tensions et maintenir un climat social idéal et apaisé pour garantir la performance sociale en même temps que la performance économique et financière. Sa capacité à constituer les meilleurs indicateurs de pilotage et de contrôle est essentielle car cela lui permet d’accompagner les réalisation, détecter les dysfonctionnements et anticiper les erreurs. Sa réactivité, la pertinence des choix qu’il opère pour rectifier la trajectoire et rétablir la cohérence entre les objectifs et les résultats sont fondamentales. On voit bien que le management stratégique ne peut se déployer sans l’appuie, l’ingéniosité du management opérationnel. C’est grâce à cette étroite collaboration au sein de l’organisation entre le top et le bottom, que la performance globale peut s’accomplir et que le mot efficience prend toute sa signification.

H.MEHREZ

Laisser un commentaire